Rechercher

Seul ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.





Est-ce que je pensais être là où je suis aujourd’hui lorsque que j’ai commencé à écouter mon cœur ?


NON


Est-ce que je pensais avoir une équipe de bénévoles qui me suivrait un jour jusqu’au bout du monde pour partager mon message pour le monde animal lorsque que je suis partie seule avec mon sac à dos en 2016 au Maroc ?


NON




Est-ce que je me suis dit qu’autant de personnes allaient avoir la même vision, me comprendre et me soutenir dans ce projet fou de porter la voix des animaux le jour où je tombée nez à nez avec ce petit poney en train d’agoniser sur les îles indonésiennes ?


Bien sûr que Non!


Parce que lorsque j’ai écouté mon cœur, je n’ai pas réfléchi à demain, à dans 10 ans où dans 50 ans.


Je savais là où je voulais être et ce que j’avais à faire dans l’instant.

Parce que j’étais poussée par mon enfant intérieur, et mon moteur était la vision d’un monde meilleur, d’un monde en paix avec les autres êtres vivants.



Est-ce que j’ai douté? est-ce que j’ai eu envie d’abandonner ?est-ce que j’ai eu de perdu espoir ?


Oui, une bonne centaine de fois !!!


À chaque fois que mon entourage ne croyait pas en moi, m’appelait "l’utopiste" où lorsque ma propre famille me riait au nez au restaurant alors que je pleurais pour le corps de ce bébé qui était là, dans leurs assiettes.


Toutes ces fois, j’ai eu mal, j’ai douté sur ma propre force intérieure, même sur mes convictions profondes ! Parce que l’horreur était partout, c’était une normalité, à trop grande échelle et que je ne me sentais pas à la hauteur.


Le combat me paraissait perdu d’avance. Alors j’ai décidé de chercher les gens comme moi, et petit à petit de nous réunir.



Puis, petit à petit j’ai était rassurée, réconfortée ... et soudain, j’ai vu l’autre côté du monde. Sa plus belle face.

J’ai vu le nombre de personnes qui avait la même vision que moi, les milliers de gens qui avait déjà fait ce chemin !!! J’ai compris quelque chose sur tous ces doutes qui était autour de moi. J’ai compris que toute cette souffrance m’appartenait.





C’était mes peurs que le monde m’envoyait en miroir. Alors je suis restée concentré uniquement sur mon rêve, j’ai focalisé mon attention sur la vision de ce que je voulais voir, dans ce monde de paix.



J’ai ignoré tout le reste. Je fixais uniquement le chemin que je voulais me dessiner. J’ai cultivé les images positives, l’information constructive et pas à pas, j’ai changé à l’intérieur.


Plus je changeais en moi, plus je voyais le monde changer autour de moi et tout s’est accéléré, plus vite et plus fort. Et là, j’ai compris que ma vision n’était pas un rêve, que c’était l’avenir et pas que le mien, le notre ! J’ai compris que ce n’était pas mon projet mais notre projet.


Et que si moi seule je ne pouvais pas changer le monde, nous tous ensemble nous le pouvions.








Car il suffit d’une seule seconde pour décider de changer, sa vie, son quotidien, ses choix. Et cette seconde c’est nous.


C’est un changement de vie que nous opérons pour un changement encore plus grand. Oui, chacun de nos gestes a un impact sur tout le reste.




C’est ensemble que nous sommes déjà en train de rendre leur liberté, leur dignité au monde animal et que chaque jour, nous incarnons ce monde de paix que nous laisserons à nos enfants.


Si vous pouvez le rêvez, vous pouvez le faire.

Peut importe la forme que ça prendra, la façon dont vous le ferez, vous y arriverez. Et vous ne serez pas seul, car nous sommes tous là, ensemble.


Car une chose est sûre, c’est ensemble que nous dessinerons, notre avenir


Avec tout monde amour,